Actualités
 
 
 
Qualiyé de l'airLa qualité de l'air
avec ATMO GRAND EST
Vous êtes ici :

Actualités

+ AJOUTER LE FIL Ajouter ce flux RSS à : RSS NETVIBES YAHOO

12.04.2021
A la une / Actualités générales
Une naissance au poney club

Une naissance au poney club

Vivre en direct la naissance d'un poulain est un privilège. Après onze mois de gestation, dans le creux de la paille, quatre petits sabots ont vu le jour peu après 15h le 7 avril dernier. Poulinage en direct au poney club du parc de l'Embanie. Récit.








Il y a de cela 9 mois, Melody Moulin, Jade Laumosne et Alice Mijolla, les monitrices du poney-club récupèrent Felindra, une jument de 6 ans chez une éleveuse de la Meuse. L'objet du contrat d'un an est de valoriser l'animal ( le mettre en valeur, notamment en sortant en concours) et de le débourrer  (le rendre montable). « Jusqu'au dernier moment, précise Melody, la jument n'a montré aucun signe d'un poulinage proche. On ne se doutait pas du tout qu'elle était pleine. Quand on est allé la chercher, nous avions le choix entre elle et sa soeur. Nous n'avions alors observer aucun signe avant-coureur, ni de différence morphologique entre les deux animaux. Le vétérinaire qui était venu pour la vacciner, il y a quelques mois, n'avait rien observer en ce sens non plus. » Or, ce mercredi 07/04, Felindra devait être montée entre 16 et 17h pour une leçon d'équitation. La jument était à l'attache et se faisait brosser par sa jeune cavalière, quand celle-ci aperçu deux petits sabots apparaitre sous la queue de l'animal. La jeune fille alerta aussitôt les monitrices. Rompues au contact des animaux, celles-ci emmenèrent aussitôt la jument dans un box pour l'aider à pouliner dans les meilleures conditions. Jade était à la tête de l'animal pour la rassurer et observer les contractions, tandis qu'Alice tirait le poulain par les sabots tout en respectant le rythme du travail de la jument. En 15 minutes, le nouveau-né apparaissait, se révélant être … une pouliche. Tout en gardant leur sang-froid, les monitrices percèrent ensuite la poche des eaux, et bouchonnèrent la nouvelle née, tout en l'aidant à se mettre debout. La mère et fille se rencontrent. Ces premières minutes sont primordiales. Moins de deux heures après sa naissance, la petite tétait sous sa mère.

Aujourd'hui, la petite pouliche tient gaillardement sur ses jambes comme une grande. Mais tout de même que d'émotions !  Bravo aux monitrices ! Il ne leur reste plus maintenant que de trouver un nom. Seul impératif : il doit commencer par la lettre L ! Lecteurs, si vous avez des idées n'hésitez pas à les communiquer au poney club.
 
retour à la liste