Un début d'historique
 
 
 

Qualiyé de l'airLa qualité de l'air
avec ATMO GRAND EST

  Accéder au  
Portail familles


 

Vous êtes ici :

Un début d'historique


En remontant la Grande Rue, un début d'historique heillecourtois


un nom au travers des âges

HEILLECOURT, village de l'ancien duché de Lorraine, nommé autrefois HALDUFOCURTIS (la racine est composée de HADULF ou HALDUFL, ancien nom du seigneur mérovingien, et de CURTIS qui signifie domaine) devint au cours des âges HEILLECURIA, puis HAILLECOURT pour se fixer définitivement sous la forme actuelle vers le dernier quart du XVIIIème siècle.

Un lieu important

Dès le XVème siècle, notre village est le chef-lieu d'une haute justice et d'une paroisse considérable qui a été l'une des plus anciennes du pays et dont dépendaient La Malgrange, Jarville, Fléville et la cense (métairie) de Frocourt.

Le 5 janvier 1477 au matin, à la tête de son ost (armée) de 20 000 hommes, le duc de Lorraine René II décide à Jarville, au lieu dit appelé depuis Renémont, du plan de la bataille pour prendre à revers Charles le Téméraire et délivrer ainsi Nancy de l'emprise bourguignonne.

Le dernier seigneur de Heillecourt fut Richard MIQUE, né à Nancy en 1728, ingénieur des Ponts et Chaussées des Duchés de Lorraine et de Bar. Sous la Terreur, il fut arrêté comme contre-révolutionnaire et guillotiné à Paris en 1794.

L'église actuelle, dont on a célébré le centenaire en 1978, a remplacé l'ancienne située dans le cimetière (aujourd'hui place de la Fontaine).La paroisse de HEILLECOURT est très réputée : en effet Stanislas, le roi de Pologne devenu duc de Lorraine, qui réside souvent dans son château de la Malgrange, y vient souvent à la messe. Il avait fondé une rente en faveur des pauvres malades.


Et plus récemment

Jusqu'aux années 1950, Heillecourt avait gardé son aspect typiquement lorrain de village-rue. Peu de voies adjacentes, mais une grande rue de largeur importante à cause des usoirs ou parges : espaces libres entre chaussée et maisons où stationnent véhicules et matériels agricoles ainsi que tas de bois et de fumier. Depuis les années 1970, notre village s'est développé pour devenir une commune sub-urbaine, et ses maisons sont restaurées. Des quartiers pavillonnaires ainsi que des constructions HLM de faibles volumes (type cube à quatre niveaux d'habitation) s'étendent peu à peu sur les anciennes terres agricoles. Il y a également création de cinq parcs industriels : un parc industriel Ouest du côté de la commune d'Houdemont, le second dit parc industriel Est situé le long du chemin départemental 71, le Village , le Marché de Gros et le parc commercial de l'Espinette.

Aller plus loin
Un groupe d'amis(es) heillecourtois(es) se retrouve pour fouiller les archives locales afin de reconstituer ce que fût Heillecourt jadis. Les personnes qui sont intéressées tant par l'HISTOIRE dans sa généralité, que par l'histoire locale au quotidien de nos aieux, peuvent nous contacter.

Section Histoire Locale de Loisirs et Rencontres
Hubert LABRIET
Tél. 03 83 55 04 36


 

 

 
Appel aux historiens

Tous renseignements  complémentaires permettant de combler les zones d'ombre de notre histoire seront les bienvenus. Merci à ceux qui voudront bien nous faire parvenir des précisions.

 

 plus d'infos
La terre de Heillecourt fut possédée successivement par :
> Michel BOUVET, Président de la Chambre des Comptes de Lorraine
> L'un des ministres des ducs Charles III (1545–1608) et Henri II (1608–1624)
> Antoine de Choiseul

Le village possédait un château seigneurial détruit en 1690 et fut reconstruit à la moderne.
Il ne reste aujourd'hui qu'une aile, qui sert de maison de campagne.

(Source : M Henri Lepage)
 



Mairie de Heillecourt