Actualités
 
 
 

Qualiyé de l'airLa qualité de l'air
avec ATMO GRAND EST

  Accéder au  
Portail familles


 

Vous êtes ici :

Actualités

+ AJOUTER LE FIL Ajouter ce flux RSS à : RSS NETVIBES YAHOO

31.05.2018
A la une / Actualités générales
Se prémunir des piqûres de tique et faire avancer la recherche

Se prémunir des piqûres de tique et faire avancer la recherche

Avec le retour des beaux jours, beaucoup d'entre nous vont vouloir profiter de la nature et du grand air à travers des promenades en forêt, du jardinage, et bien d'autres loisirs. Mais attention aux piqûres de tiques !
Les tiques sont de petits acariens qui vivent près du sol dans les bois, forêts, champs et prairies mais aussi dans les parcs et jardins. Il existe environ 900 espèces de tiques à travers le monde, et sur tous les continents. D'abord larve, puis nymphe et adulte, la tique a besoin de réaliser des repas de sang pour passer au stade suivant. Chaque repas de sang dure de 2 à 15 jours suivant l'espèce et le stade. Mâle et femelles s'accouplent sur un hôte parasité, souvent du grand gibier ou du bétail. Le mâle adulte meurt après l'accouplement. La femelle adulte pond quant à elle ses oeufs au sol et meurt.
Dans tout ce cycle, il peut arriver qu'une tique, à quelque stade que ce soit, nous pique. A cette occasion, elle peut nous transmettre des virus, des bactéries ou des parasites qui peuvent nous rendre malade. La maladie la plus connue est la maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme, qui est due à des bactéries du genre Borrelia.
La conduite à tenir

Pour éviter d'être piqué, il y a lieu d'observer quelques règles de prévention lors de toute sortie au grand air, y compris dans votre jardin ou dans un parc urbain :
  • Portez des vêtements longs et couvrants, notamment sur les jambes, et utilisez si possible un répulsif
  • Au retour, changez vos vêtements et passez-les en machine à 60°, ou mieux encore au sèche-linge car la tique n'aime pas la chaleur sèche
  • Observez méticuleusement toutes les zones de votre corps, notamment les plis et parties intimes, et faites-vous aider pour les parties difficiles à atteindre (dos, nuque, cuir chevelu, etc.). Souvenez-vous que la larve mesure moins d'1 mm !
  • En cas de piqûre, retirez simplement la tique si possible avec un « tire-tique » disponible en pharmacie. Toute autre méthode est à proscrire car vous risquez de stresser la tique et de lui faire régurgiter les agents infectieux qu'elle pourrait contenir, et par la même de vous contaminer. Désinfecter la zone de la piqûre.
  • Marquez la piqûre avec un trait de crayon et observez la zone piquée pendant les semaines qui suivent. L'apparition pendant cette période d'un érythème migrant (une tache rouge évolutive autour de la piqûre), de douleurs articulaires, de fièvre, de maux de tête ou de tout autre symptôme inhabituel et inexpliqué doit entraîner une consultation rapide chez votre médecin.
     
Que faire de la tique ?
Le Centre Inra Grand-Est Nancy basé à Champenoux et le CPIE Nancy Champenoux, en collaboration avec d'autres partenaires sur toute la France, sont à l'origine d'un programme de science participative où les citoyens peuvent aider la recherche à mieux connaître les tiques et les maladies qu'elles transmettent. Pour cela une application smartphone « Signalement TIQUE », disponible pour IOS et Android et un site internet « www.citique.fr » permettent de signaler aux chercheurs les piqûres de tique sur les humains et les animaux. Signaler une piqûre contribue ainsi à faire avancer la recherche. Mieux, il est possible d'envoyer la tique qui vous a piquée ou a piquée votre animal au laboratoire Tous Chercheurs de Nancy à l'Inra à Champenoux. Toutes les tiques reçues viennent enrichir une tiquothèque, collection de tiques piqueuses unique en France ! Ce matériel très précieux pour les chercheurs va permettre de faire avancer les connaissances sur l'écologie des tiques et de proposer des méthodes de prévention plus efficaces contre les maladies vectorielles à tiques.
Le CPIE Nancy Champenoux et l'Inra sont également à la recherche de personnes souhaitant offrir un peu de leur temps pour participer bénévolement à ce projet. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Contactez-nous !
Et courant 2018, vous pourrez même venir vous-même participer à l'analyse des tiques de la tiquothèque, au laboratoire Tous Chercheurs de Nancy.  Nous vous attendons nombreux !
En définitive, envoyer une tique (après l'avoir signalé), c'est un geste citoyen pour faire avancer la recherche ! Alors retenez bien l'adresse : Projet CiTIQUE, Laboratoire Tous Chercheurs de Nancy, Centre Inra Grand Est-Nancy, 54280 Champenoux. Et merci à tous !

Pour en savoir plus : www.citique.fr
Pour déclarer une piqûre (sur un humain ou un animal) : www.citique.fr/signaler
 
 
retour à la liste